Les villes s'unissent pour plus de transparence numérique

Capture d’écran 2019-01-03 à 15.58.58.png

La "ville intelligente" est une notion à multiples facettes. Barcelone, ville hôte de la Smart City Expo World Congress (SCEWC), prend des engagements forts d'éthique et de transparence dans les projets numériques qu'elle mène. Au coeur de l’événement de la tech urbaine, la ville accueillait ainsi le sommet des "Sharing Cities". L’alliance, composée de 42 métropoles (dont Amsterdam, Athènes, Atlanta, San Francisco, Montréal…), s'est accordée sur 10 mesures pour encadrer les pratiques de toutes-puissantes plateformes numériques commerciales comme Airbnb ou Uber. Ces mesures doivent leur permettre de tirer des avantages des modèles de plateforme tout en garantissant entre autres le droit du travail, l’intérêt général et le respect des besoins des habitants et du contexte urbain…

Decidim,  plateforme numérique "open source" pour la participation citoyenne est un autre témoin de l'engagement de Barcelone. Lancée début 2017 sous l'impulsion de l'équipe tech de Ada Colau, ancienne militante pour le droit au logement et maire de la ville depuis 2015 et de Francesca Bria, responsable de l'innovation numérique et technologique, Decidim conjugue outil collaboratif de prise de décision technique et réseau social (et politique). La plateforme se développe désormais à travers l’Europe (Turin, Helsinki, Lille, Nancy).

Avec Amsterdam et New York, Barcelone a lancé la Coalition des villes pour les droits numériques. L'initiative conjointe a pour but de protéger droits numériques des citoyens tels que la vie privée, la protection des données et le droit à l'information. Les villes élaboreront des politiques, des outils et des ressources conformes à la Charte des droits de l'homme et aux principes pour l'Internet, établis par le Forum des Nations Unies sur la gouvernance de l'Internet. Barcelone a pris le parti d’une gouvernance de la donnée publique et ouverte qui respecte le droit des citoyens et souhaite embarquer d'autres villes et privilégier le partage mutuel d'expériences pour engager une transition vers une société de partage de données.