Comment outiller les collectivités pour le développement de data services urbains ?

L'enthousiasme généralisé pour la smart city semble se heurter à un manque de maturité des collectivités, comme des acteurs privés. C’est en substance la conclusion de l’enquête menée par « Le Moniteur », « La Gazette des Communes », « L'Usine Nouvelle » et Birdz. Jacques Priol, interrogé par la Gazette, distingue plusieurs étapes préalables pour que les collectivités se lancent dans des projets liés à la "ville du futur" : la nécessaire acquisition par les collectivités d’une culture de la donnée, puis leur montée en compétences sur le sujet. 

Selon le baromètre de la maturité numérique des collectivités, réalisé cette année par EY et France Urbaine, la stratégie et gouvernance numériques et le service public local de la donnée font partie des thématiques dans lesquelles les collectivités sont les moins matures. Au contraire, le domaine dans lequel le plus d’efforts ont été menés concerne le soutien aux entreprises du numérique, avec 95 % de collectivités ayant mis en place un plan d’accompagnement de porteurs de projets.

Les services des collectivités interrogés par la Gazette lient leur manque de maturité sur le sujet numérique au manque de moyens financiers à 70 % et au manque de ressources compétentes en interne à 51 %. Une difficulté, semble-t-il, partagée par les entreprises.

Le Lab OuiShare x Chronos, dans le cadre de l’exploration DataCités 1, a publié cette année un guide pour l'action à destination des collectivités désireuses de mieux cerner les enjeux autour du partage de données entre acteurs publics et privés, et de garantir l’intérêt général dans les projets de data services déployés sur leur territoire. Afin de tester ces recommandations sur le terrain et de contribuer aux recherches sur les modalités d'encapacitation, c'est à dire le renforcement des capacités internes (politiques, managériales, techniques...) des collectivités, le Lab, en partenariat avec l’ADEME et la Caisse des Dépôts, a lancé DataCités 2, une exploration collaborative pour accompagner les collectivités dans le développement de leurs stratégies d’usage et de partage de la donnée.

La ville d’Antony, la ville de La Rochelle, la ville de Poitiers et la communauté urbaine du Grand Poitiers, ainsi que la Communauté de communes du Bassin de Pompey ont été sélectionnées pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé dans le développement de leurs capacités en matière de gouvernance et de développement de data services urbains. La démarche (décembre 2018 - novembre 2019) mettra l’accent sur le partage de retours d’expériences au sein d’un collectif d’acteurs réunissant les porteurs de l’exploration (Le Lab OuiShare x Chronos, l’ADEME, la Caisse des Dépôts,), deux métropoles (Rennes Métropole et la République et canton de Genève), les quatre territoires lauréats, ainsi que des partenaires privés (Bouygues Construction et Bouygues Energies et Services), des experts et chercheurs académiques, notamment Opendata France et Jailbreak.