Barcelone : l’Open Source préféré à Microsoft

A l’image de plusieurs métropoles européennes et françaises (Rennes, Nantes...), Barcelone mise sur l’Open Source. La capitale catalane, membre du mouvement « Public Money, Public Code », est en effet en train de migrer son système informatique vers des solutions alternatives et libres, dans le but notamment de réaliser des économies et de soutenir les entreprises locales. Un plan de migration a été établi, avec le remplacement en premier lieu des logiciels clés (Outlook et Exchange par Open-Xchange, Internet Explorer par Firefox et Microsoft Office par LibreOffice), avant de basculer du système d’exploitation Windows à Linux d’ici le printemps 2019. Pour y parvenir, Barcelone compte embaucher 65 développeurs pour travailler sur ces nouvelles infrastructures, et sollicitera avant tout les PME locales pour le développement d'outils personnalisés au fil d'appels d'offres publics. Louable, ce passage à l’Open Source n’est toutefois pas aisé… Berlin qui est désormais revenu aux logiciels propriétaires peut en témoigner.