[VEILLE] Zoom sur les usages multiples du numérique par les adolescents

daria-nepriakhina-198549-unsplash.jpg

En ce mois de novembre les débats sur l’inclusion numérique se sont particulièrement penchés sur les internautes les plus jeunes, dont les usages (ou non usages) numériques sont souvent perçus de manière un peu caricaturale.

Sur le blog “Culture Numérique”, Michel Guillou offre une perspective très critique des postures prescriptives des adultes (ou plutôt du corps enseignant, des décideurs politiques ...) sur ce que doivent être des bons usages du numérique pour les jeunes. Ce “bon usage du numérique” a été choisi comme thème pour les travaux de l’édition 2019 du “Parlement des Enfants”.

Il s’agit alors de mieux comprendre ces pratiques : InaGlobal nous proposait ainsi une belle immersion dans les usages adolescents de Snapchat (et Instagram) en Île de France. Ces usages diffèrent en fonction de la classe sociale et du genre : deux tiers des collégiens de banlieue parisienne disent préférer Snapchat, un chiffre qui descend à 38,5 % pour les collégiens du centre de la capitale, davantage intéressés par Instagram (34,6 %) et WhatsApp (26,9 %). L’article révèle aussi que les pratiques numériques sont encadrées par des règles et des systèmes de valeur : l’amitié est ainsi évaluée à l'aune de la fréquence des échanges.

Dans une tribune parue dans Libération, Rachid Zerrouki, professeur en Segpa à Marseille et journaliste, alerte sur les difficultés rencontrées vis à vis du numérique par des jeunes défavorisés économiquement. S'assurer que le numérique n'augmente pas davantage les inégalités implique aussi de lutter contre le cliché selon lequel une personne âgée est forcément éloignée du numérique et les jeunes uniformément hyperconnectés.

Enfin, cette mauvaise compréhension des usages peut s’appliquer à d'autres groupes, par exemple les personnes migrantes. InternetActu consacrait ce mois un article aux applications dédiées à l’aide aux migrants, et à l’échec prévisible d'une majorité d'entre elles, faute de s'être suffisamment intéressé aux usages. Un article sur les limites de l'approche solutionniste, qui n'épargne pas la “Tech for Good”...

Etudes & enquêtes

Podcast France culture - Soft Power - Pauvreté et numérique - 18 novembre
L’émission Soft Power a récemment consacré un numéro aux différents liens entre pauvreté et numérique, l'occasion d'un échange entre Jean Deydier, président d’Emmaüs Connect et Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes. 

Le Figaro - Pour 39% des Français, le numérique renforce plutôt les inégalités sociales - 13 novembre

Selon un sondage réalisé par BVA pour le Digital Society Forum, seuls 18 % des français estiment que le numérique peut permettre d'atténuer les inégalités. Près de la moitié des personnes sondées déclare s'être déjà retrouvée démunie face à des démarches administratives ou avoir déjà rencontré un problème d'adaptation de son matériel informatique. Pour réduire les inégalités numériques, 35 % des français préconisent l'intervention d'associations, davantage que celle d'autres citoyens (30 %) ou de collectivités locales et grands opérateurs télécoms (20%).

Le Monde « Comment fait-on quand on n’a pas d’ordinateur ? » : reportage avec les oubliés de la « start-up nation » - 31 octobre

"Des gens qui comprennent à peu près comment marche un ordinateur bloquent devant l’enjeu : ils savent qu’une erreur peut leur coûter cher" indique Jean Deydier [président d’Emmaüs Connect]. "C’est là qu’on constate un effet contraire de la dématérialisation : on crée un nouveau canal qui génère du stress et crée un afflux au guichet."

Innovations

Medialot -  Grand Cahors : Nouvelle enquête sur vos usages numériques – 6 novembre

Partir des usages pour proposer des services numériques. C'est apparement le chemin emprunté depuis 2012 par l'intercommunalité du Grand Cahors, qui lance le nouveau volet de son enquête. Il serait intéressant de consulter une évaluation des services ensuite élaborés (si elle existe).